A 47 ans, je suis aujourd'hui Sophrologue, installée en libéral sur Muret. Mais arriver jusqu'ici a été un long parcours...
Aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours voulu faire un métier qui me permette d'être en lien avec l'autre, de l'aider à cheminer dans sa vie.

Comme mes études supérieures ne m'ont pas menée à cela, j'ai fait beaucoup de formations pour nourrir cet élan (Shiatsu, Magnétisme Humaniste, Santé Globale, Communication Non Violente), tout en m'intéressant de très près à la psychologie, l'écoute active, la pédagogie, l'alimentation, la Naturopathie et l'aromathérapie.

J'ai exercé plusieurs métiers sans jamais avoir le sentiment de me réaliser pleinement, même si tous m'ont permis de mieux me connaître et de parvenir enfin à tout mettre en œuvre pour devenir thérapeute.

C'est en 2013 que la Sophrologie s'est imposée à moi : elle rassemble toutes les pratiques que j'ai étudiées et approchées. Par dessus tout, elle m'apporte un élément primordial : je découvre que le corps libère le mental...

La Sophrologie m'offre un outil pour transmettre aujourd'hui ce qui m'est le plus cher : l'autonomie et la liberté.

Afin de rester en justesse face aux personnes que j'accompagne, je continue à me former. Je suis actuellement un cursus en Maïeusthésie, qui me permet de mettre en œuvre un accompagnement psychologique innovant qui se combine merveilleusement avec la Sophrologie.

En vérité, j'aime être le témoin du dévoilement de l'autre à lui-même, l'accompagner sur le chemin de sa vérité profonde, parce que je sais, pour l'avoir vécu, comme il est bon de se sentir « être soi », d'éprouver son authenticité.