Qu'est ce que c'est ?

L'hypnose Ericksonienne fait partie des thérapies dites brèves. C'est une méthode qui vise à modifier légèrement l'état de conscience afin d'accéder à l'inconscient.

Son but est de permettre au patient de puiser en lui les ressources nécessaires à la résolution de son problème.

Utilisée dans le cadre thérapeutique, c'est une relation d'aide qui apporte des résultats rapides et durables.
C'est une méthode douce, naturelle et respectueuse de la personne.
Elle n'a rien a voir avec l'hypnose de spectacle.

Dans quel cas l'utiliser ?

Elle peut être utilisée pour :
- L'arrêt du tabac
- La perte de poids
- Problème d'énurésie
- Apprendre à se libérer de ses phobies
- Gérer son stress
- Retrouver la confiance et l'estime de soi
- Réduire la douleur
- Régression dans une période de sa vie ou de vies antérieures
- ...

A qui s'adresse cette méthode?

A toute personne soucieuse de sa santé et de son bien être.(Adultes et enfants à partir de 6 ans).
Toute personne est hypnotisable, seule varie la profondeur de la relaxation (à l’exception des personnes souffrant de troubles psychologiques ou neurologiques importants).

Comment se déroule une séance ?

Le thérapeute induit chez son patient un état hypnotique qui lui permet d'accéder à son inconscient par la relaxation.
Tout au long de la séance, la personne est allongée mais reste tout à fait CONSCIENTE et garde le contrôle d'elle même.
Lors de la première séance, le thérapeute fait un bilan des raisons qui amène la personne à consulter ainsi que de ses motivations, dans le but d’adapter la séance à ses attentes.

Durée du traitement ?

Le nombre de séances nécessaires varie bien sûr en fonction de l'ancienneté du trouble et de la réceptivité du patient mais généralement, deux à dix séances, sur une durée de quelques semaines à quelques mois, sont suffisantes.
Une séance dure environ 1 heure. La fréquence est idéalement, d'une fois toutes les deux semaines. Pour l'arrêt du tabac deux ou 3 séances suffisent.

Ce soin est complémentaire à tout traitement médical mais ne se substitue pas à ceux-ci.