L’image que l’on a de soi, le jugement que l’on se porte, l’exigence que l’on a de soi, mais aussi la lecture que l’on a des dires et faires des autres à notre égards, l’interprétation de leurs actes et la réponse qu’on leur donne sont influencés par notre vécu et nos modes de lectures qui en découlent.

Nos modes d’expression, de communication génèrent des relations parfois non adaptées à nos réels besoins et envies, créant encore de vastes émotions contrariant l’amour que l’on se porte et que l’on espère recevoir.

C’est pourquoi je propose un processus « d’éducation émotionnelle » sous forme d’ateliers de groupe mensuels qui formeront tout au long de l’année un processus logique de prise de conscience, d’acceptation et de mise en place de solutions adaptées à chacun en vue de relations à soi et aux autres plus justes et plus saines.