La Roue de l’année est le nom du cycle annuel des saisons. Il s’agit d’un cycle, le temps y est représenté de façon circulaire et la Roue représente un recommencement perpétuel. Depuis des siècles, cette roue rythme l’année de chaque personne qui se sent intimement lié à la Nature.

Voir les années qui passent comme étant un recommencement perpétuel nous apporte une vision de la vie et de la mort complètement différente (et souvent bien plus apaisée).

 

Aujourd’hui beaucoup de personnes de tout âges se penchent à nouveau vers la célébration de ces sabbats dans le but de se reconnecter à leur environnement et aux différentes énergies du corps.

En effet dans nos sociétés modernes, le travail et le rythme qui s’impose souvent à nous tendent à nous déconnecter du Monde du vivant et de nos ressentis. Hors, il est tout à fait normal que notre énergie varient en fonction des saisons, de la luminosité ou des différents cycles que l’on traverse.

Alors qu’est-ce-que les « sabbats » ? 

Les sabbats sont des fêtes païennes ayant pour origines les célébrations celtiques et germaniques pré-chrétiennes (actuelles Irlande, Écosse, Pays de Galles, Bretagne et Europe du nord). Ils sont aujourd’hui célébrés, entre autres, par ceux qui pratiquent la sorcellerie et par les athées en quête de célébrations qui ne soient pas basées sur le calendrier chrétien. Ils existe donc 8 sabbats qui composent à eux-mêmes la Roue de l’année. 

 

Les différents sabbats :

SAMHAIN (entre le 31 octobre et le 1er novembre)

Samhain qui se prononce « So-ouine » correspond à peu près au Halloween ou à la Toussaint (veillée au morts) que l’on connait aujourd’hui.

Il s’agit de la fête la plus importante de la Roue de l’année, c’est un peu le « Nouvel an » des sorcières.

YULE (entre le 21 et le 23 décembre)

Ancêtre de Noël, Yule est la grande fête de l’hiver. En effet ce sabbat correspond au solstice d’hiver qui est la plus longue nuit de l’année. À partir du lendemain, la lumière reprendra progressivement de la place dans les journées.

IMBOLC (le 1er ou 2 février)

Imbolc célèbre le milieu de l’hiver et les premiers signes du retour du printemps.

Comme la plupart des sabbats, cette fête a été reprise par les Chrétiens qui l’ont appelé la Chandeleur.

Ostara (entre le 20 et le 21 mars)

Ostara marque le début du printemps ! La durée du jour et de la nuit est a ce moment équivalente. L’arrivée tant attendue des premiers bourgeons et de la verdure. On célèbre la sortie de la période sombre (initiée au sabbat de Mabon) et le retour de la lumière.

L’arrivée du christianisme a vu Ostara se transformer en Pâques.

BELTANE (le 31 avril ou le 1er mai)

Beltane est la fête de la fertilité par excellence, de l’exubérance... on y honore la vie en plein cœur du printemps.

Dans le passé, on célébrait la saison de tous les possibles lors d’une fête pleine de joie, d’énergie et de musiques.

LITHA (entre le 21 et le 22 juin)

Litha correspond au solstice d’été, la journée est alors la plus longue de l’année et la nuit la plus courte. On y célèbre le Soleil !

Litha annonce les jours qui vont commencer doucement à se raccourcir et nous amener à l’hiver.

Cette fête a été remplacée par les « Feux de la Saint Jean » chez les chrétiens.

LUGHNASADH (1er août)

Ce sabbat est aussi connu sous le nom de « Lammas » et beaucoup de néo-paiens utilisent ce nom (peut être parce qu’il est plus simple à écrire).

Lughnasadh qui se prononce « Lounasa » marque la première période des moissons (récolte du blé)

MABON (21 septembre)

Mabon, qui se prononce « May-bone », correspond à l’équinoxe d’automne, où nuit et jour sont de durées égales.

C’est donc un moment d’équilibre parfait et d’harmonie. Mabon marque la dernière moisson de l’année. 



Pour l'occasion, nous organisons des soirées méditations et soins collectifs.

 

Atelier réalisé par Mathieu et Laury

Toutes les informations sur notre site :https://formationpouretre.wordpress.com/